Condensateurs variables anciens
Retour au menu : Les condensateurs - Index général

Voir aussi : - Le condensateur - Le condensateur variable - généralités - Condensateurs anciens -

CV à 3 cages en spirale

Le condensateur variable représenté ci-contre est original. Je n'en connais pas la provenance. Il n'a pas très belle allure mais est remarquable pour sa conception et pour la précision de sa réalisation.
Le bouton de réglage B est démonté pour permettre de dégager un peu plus les deux cages pour les besoins de la photo macro ci-dessous. Il tourne sur son axe et agit sur une rampe hélicoïdale parfaitement usinée qui se déplace axialement en venant pousser sur l'extrémité de l'axe des armatures mobiles M. Dans le palier P se trouve un ressort qui ramène les armatures mobiles lorsque le poussoir recule.
Les armatures fixes F, comme les armatures mobiles, sont reliée aux cosses de connexion C par des tresses souples.


Chaque cage est réalisée sur le principe des condensateurs ajustables "cloche" à ceci près que les armatures sont fabriquées à l'aide d'un feuillard en laiton roulé en spirale. L'armature mobile se déplace axialement et pénétre avec une grande précision dans l'armature fixe. Le diélectrique est de l'ordre de quelques dixièmes de millimètres.
La capacité maximum d'une cage est de 510pF tandis que la capacité minimum est inférieure à 10pF. Ce rapport de capacité maxi/mini de 50 est exceptionnel (il est en général de 10 sur les CV ordinaires). Ceci est dû au fait que les armatures ne sont pas reliées à la carcasse métallique.




-->