Concours THF, comment débuter
Retour au menu : Les concours - Index général

Voir aussi : le trafic radioamateur - Le trafic DX sur VHF -

Généralités

Les concours THF sont nombreux et variés. Ils se déroulent sur les bandes supérieures à 144 MHz, les bandes les plus couramment utilisées sont dans l'ordre : 2m, 70cm, 23cm, 3cm. Sauf cas particulier, c'est la BLU qui est utilisée (BLS ou USB). L'usage de la FM n'est pas interdit mais son utilisation n'est pas traditionnelle en concours. L'utilisation de la CW est peu fréquente, sauf dans les cas de signaux très faibles.
Les concours sont d'excellentes occasions de tester son équipement et de faire connaissance avec la propagation, très particulière sur 2m. Les contacts à plus de 500 km ne sont pas rares, il suffit d'être patient et attentif.
Contrairement aux cadences infernales des contests décamétriques, le trafic en THF se déroule calmement, amicalement. Le QRM est modéré, sauf parfois en points hauts où les stations puissantes voisines sont reçues avec de très forts signaux.
Comme un bon dégagement est un atout pour faire un bon score, beaucoup de stations profitent des concours pour monter sur un point haut et trafiquent en portable ou en mobile arrêté, ce qui revient au même. Ils font suivre alors leur indicatif du suffixe /P ou annonce leur indicatif en ajoutant "portable". Monter sur un point haut pour 24 heures (voire plus), y installer des antennes et un campement puis lancer appel pendant des heures est plus facile (et agréable) si on est plusieurs. C'est pourquoi il est fréquent d'entendre des stations multi-opérateurs utilisant l'indicatif du radio-club local et trafiquant depuis un sommet parfois inaccessible en voiture. Le concours devient alors une sortie entre copains dont on se souvient pendant longtemps.
Mais il n'est pas nécessaire de mettre en oeuvre de gros moyens pour débuter et se faire plaisir. Celui qui pratique le trafic DX sur VHF pourra débuter en concours sans compétences particulières ni matériel supplémentaire.

Préparation

Rassembler les renseignements
On commencera par rechercher dans la presse, ou sur les sites consacrés au trafic radioamateur, les dates et, si possible, le réglement succint d'un concours THF (heures de début et de fin...). Le National THF, le concours de printemps ou la troisième partie du Championnat de France (Coupe du REF) sont de bonnes opportunités.
La station
Un équipement modeste peut suffire pour débuter, même depuis un centre-ville avec une 5 éléments en position fixe et 10 watts en BLU. Le but n'est pas de terminer premier. Un équipement moyen utilise une antenne yagi 9 éléments à 12 mètres du sol et quelques dizaines de watts. Un micro de table ou sur le casque permet de trafiquer avec les deux mains libres.
Le petit équipement
En plus du carnet de trafic, de papier de brouillon et d'un jeu de crayons de rechange, prévoir une carte quadrillée avec les QTH-locator, elle servira à localiser la station entendue pour orienter l'antenne au mieux. Si l'on doit faire beaucoup de QSO, une feuille de détrompage peut être utile, elle permet de savoir instantanément si on a déjà contacté une station.

Le premier QSO

D'abord, écouter
Commencer par faire un tour d'écoute entre 144,200 et 144,400 dans les 8 directions de la rose des vents. Choisir une station trafiquant correctement et dont le report est confortable. On a intérêt à l'écouter pendant quelques minutes pour se familiariser avec ce type de trafic, ce sera plus facile ensuite de préparer le message à transmettre. Noter son indicatif complet, son QTH locator et un des reports transmis pour avoir une idée du numéro de QSO qu'il va nous transmettre dans quelques instants.
A l'aide de son QTH-locator vérifier l'orientation de l'antenne.
Préparer les informations à transmettre
Sur THF, il est d'usage de transmettre un report RS ou RST réaliste à la place du 59 ou 599 habituellement transmis en concours sur décamétrique.
Comme nous nous apprêtons à faire notre premier QSO dans ce concours, le report que nous transmettrons sera de la forme "57001". On le fera suivre de notre QTH locator.
Réponse à un appel
L'écoute du trafic de la station que l'on souhaite appeler nous a permis de savoir à quel moment elle repasse à l'écoute.
Par exemple :
"Appel contest de F4XYZ département 89, F4XYZ repasse à l'écoute"
C'est le moment de passer en émission et de passer :
"FOX-TROT 8 GOLF DELTA LIMA"
Une fois devrait suffire, il sera toujours temps de répéter plusieurs fois l'indicatif si le correspondant demande : "QRZ ? "
S'il a l'impression d'avoir compris parfaitement notre indicatif il va passer directement son message.
Par exemple :
"F8GPL, vous êtes 57128 en JN17 LIMA QUEBEC"
Ce à quoi on peut répondre :
'F4XYZ de F8GPL, merci pour le report, vous êtes 59001 en JN23 CHARLIE TANGO"
Notre correspondant doit accuser réception, ce qu'il fera juste avant de lancer un nouvel appel
"OK, 73, bonne chance pour le contest. QRZ de F4XYZ"
Il ne nous a pas laissé le temps de lui souhaiter bonne chance. Nous pouvons passer à un autre QSO.

QSO-type

Appel
"appel contest de ON..."
"ON... lance appel contest"
"QRZ contest de F... portable 63"

Réponse
"F8..."
"FOXTROT CHIFFRE 8 ..."
"F8... département 27, l'Eure"

En cas de difficultés
"QRZ ?"
"QRZ la station F8 point d'interrogation, pouvez-vous répéter votre indicatif ?"

Première partie
"F8... merci pour l'appel, vous êtes 57026 en JN..."
"F8... je vous passe 57026 QTH-locator JULIETTE NOVEMBER..."
(on entend aussi "JAPON NORVEGE")

Deuxième partie
"HB9... de F8..., merci pour le report, votre report 58123, CINQ HUIT UNITE DEUX TROIS. Le QRA-Locator est ..."
"HB9..., je n'ai pas copié mon report, pouvez-vous répéter s'il vous plait ? Je repasse à votre écoute"
"HB9... OK pour le 57026, votre report 58123 et le locator ici est..., à vous le micro"

Fin du QSO
"F8... de F4..., Bien reçu 100 %, 73 et bonne chance pour la suite"
"F8... F4... de retour, êtes-vous équipé 432 ? break"
"F4... de F8..., désolé je ne suis pas équipé 432"
"F8... merci du contact, F4... QSY"