Le multidoublet (fanned multiband dipole)
retour au menu :
Les antennes pour bandes décamétriques,

Voir aussi : Le doublet à trappes -

Principe

Le doublet simple a l'inconvénient d'être monobande. Déployer plusieurs doublet pose des problèmes de fixation et multiplie les câbles coaxiaux d'alimentation. Ces inconvénients peuvent être éliminés en alimentant plusieurs doublets par le même câble coaxial. Les doublets peuvent être déployés (figure A) ou rapprochés (figure B). Dans les deux cas la présence d'un doublet influence le fonctionnement des autres.
Le multidoublet est au doublet filaire ce qu'est le "fusil-à-trois-coups" à l'antenne verticale.

Réalisation

Les brins rayonnants convergent vers le point d'alimentation et sont fixés sur un isolateur suffisamment résistant à la traction. Les brins rayonnants "de gauche" de chaque doublet sont tous connectés ensemble et reliés à l'âme du câble coaxial tandis que les brins "de droite" sont réunis à la gaine du câble (ou vice-versa !). Le déploiement en forme d'éventail peut être horizontal ou vertical.
On peut utiliser la formule habituelle pour dégrossir chacun des dipôles :
Lphys = 143/f avec f en MHz.
L'alimentation se fait en câble coaxial 75 ohms. En général on groupe ainsi de 2 à 5 doublets.

Réglages

L'antenne étant en place, mesurer la courbe de ROS en fonction de la fréquence sur chacune des bandes. Recentrer ensuite chacune des bandes en commençant par la plus basse. Le réglage d'une bande influe sur les autres. Affiner les réglages progressivement en retouchant les longueurs. Le ROS obtenu est en général moins bon qu'avec un simple doublet.