Sabine FAZEKAS : "Arbre philosophique" et "Cathédrale"

Retour : des artistes - Retour à la page d'accueil


L'artiste
    Adresse :
Sabine FAZEKAS
92120 MONTROUGE

Tel. : 06 21 07 60 99
Fax : 01 46 54 46 00
Courriel : sabinefazekas@hotmail.com


Oeuvre n°1 : "Arbre philosophique"

"J'ai eu un coup de foudre pour un sous-bois qui présente des rassemblements d'arbres différents symbolisant les divers types de relations humaines : entre copains, par catégories d'âge, de couple, etc.. Un lierre court le long d'un arbre fort, entrelacs d'arbres, arc formé par deux arbres longilignes, autant de représentations déjà si vivantes qu'il suffira peu pour les rendre visibles et signifiantes aux yeux des visiteurs.

Le point de départ est un arbre aux 3 troncs en bordure du chemin, tourné vers ce périmètre qui représente un extrait de l'humanité et les types de liens différents qui existent entre les êtres humains. On y rencontre des groupes d'enfants en amitié par catégorie d'âge, l'entité du couple sous plusieurs formes (le jeune couple, le couple mature), l'homme âgé (tronc couché), l'homme seul , la femme célibataire, l'étranger.
Le lien sera marqué par l'ombre de cet arbre, gardien de ce périmètre, qui étend ses ramifications vers ses semblables. L'ombre est figurée par de la terre rose importée des contrebas de la forêt sur 60 cm de largeur, elle se divise en ramifications roses (branches au sol) qui atteignent les groupements d'arbres représentatifs pour les encercler. Un cercle de terre rose entourera chaque caractère. Les cercles seront au nombre total de 10, marquant des mini territoires et au diamètre proche de la taille humaine. On pourra observer que plus on s'approche de l'âge avancé, plus l'aura s'agrandit."


Situation : Chemin d'art n°1, emplacement 08


Oeuvre n°2 : "Cathédrale"

Cette installation est destinée à montrer le lien qui peut exister entre lieu sacré humain et lieu sacré naturel. Peu de distance les séparent. On peut encore dire que l'homme a puisé son inspiration dans la nature.
Quelque part entre Lachapelle et Petitefontaine se trouve à gauche du chemin un terrain découvert qui offre une lumière jaune au fond d'une rangée arcboutée de jeunes arbres et un parterre de petites pousses vertes sous un arbre bien portant.
J'ai proposé, pour rendre visible et développer cette présence du sacré dans cet espace, de tisser des vitraux abstraits en fils de lin croisés et peints en jaune (peinture acrylique phosphorescente qui irradie la nuit). Ainsi formant une galerie partant du fond de cette rangée d'arbustes pour gagner le fond du terrain. Cinq vitraux sont matérialisés au milieu des arbres du fond, là où la lumière passe déjà un peu elle deviendra évidente (avec taille légère pour laisser passer plus de lumière du jour). Pour faire le pendant, un autre vitrail couché au sol a été dessiné sous le grand arbre au milieu de ce parterre de jeunes pousses, en tissant une toile au-dessus du sol en suspension.

Le fil de l'araignée continue son travail jusqu'aux deux églises d'Anjoutey et de Lachapelle. Sur le côté arrière extérieur, un quadrillage tissé de fils de lin peints en jaune pourra recouvrir un seul vitrail. Ceci demande l'autorisation d'implanter quelques petits clous béton sur la fenêtre extérieure d'un vitrail.
La lumière jaune naturelle pourra continuer d'irradier la nuit en ces trois différents points: le lieu central de l'installation, l'Eglise d'Anjoutey et l'Eglise de Lachapelle.


Situation : Chemin d'art n°4, emplacement 20

Mise en place