Une maison solaire au pied des Vosges du Sud
Retour à la page d'accueil

Fin des années 70, après une forte augmentation du prix de l'énergie due au deuxième "choc" pétrolier, il était logique de concevoir son habitation future en se tournant vers le soleil mais surtout en limitant au maximum les déperditions thermiques.
Nous avons conçu, dessiné et construit notre maison nous-mêmes, un seul artisan est intervenu sur le chantier : le terrassier.
La construction du gros-oeuvre a duré 3 ans, le second-oeuvre a pris 5 ans et les finitions se poursuivent. Autant dire que l'installation des capteurs solaires n'était pas une priorité absolue. C'est l'attribution d'une aide financière par la région en 1995 qui nous a finalement poussés à installer les capteurs pour complèter le système de chauffage par plancher solaire direct (PSD). Depuis la mise en service de l'installation au printemps 96 des milliers de kilowattheures ont été produits sans dégradation sensible des éléments les plus sollicités du système.
En 2004, une autre subvention nous a permis d'installer 20 m² de capteurs photovoltaïque. Elle a produit ses premiers kilowattheures solaires le 25/10/2004.

Pour tous ceux qu'un tel projet intéresse voici un résumé succint de notre expérience personnelle accompagné de nos remarques subjectives. Car pour nous une installation solaire ne se conçoit, ne se réalise et ne se conduit pas comme un simple chauffage central au fuel.

1 - Le solaire thermique 10 m² de capteurs, un plancher solaire direct et un ballon solaire de 300 litres
2 - Le solaire photovoltaïque : 20 m² de panneaux photovoltaïques pour 2 kW crête
3 - L'isolation thermique : pour diminuer les déperditions thermiques
4 - Réduire la consommation d'énergie
5 - Théorie et données de base



Vos commentaires à : f5zv @ wanadoo.fr