L'éclatement du ballon
Retour au menu : Menu ballon F-C - Compte-rendu


Deux caméras sont installées dans la nacelle. L'une filme vers le bas pendant 60 secondes, l'autre vers le haut pendant 30 secondes. Par chance, l'éclatement du ballon s'est effectué lorsque les images de la caméra supérieure étaient retransmises par l'émetteur ATV. Voici un petit extrait du film.

 Image prise peu après le départ, le ballon est sous-gonflé. L'angle de vue, donc l'échelle, est le même que pour les photos suivantes.  Le diamètre du ballon augmente avec l'altitude, car la pression baisse fortement lorsqu'on s'élève ; à 34430 mètres, l'enveloppe est distendue au maximum. La lumière solaire la traverse.
 Par transparence, on voit l'enveloppe qui commence à se déchirer dans sa partie supérieure. On ne peut que rester béat devant une telle image.
 Emiettement de l'enveloppe qui part en lambeaux A cet instant la nacelle n'est plus tirée vers le haut par le ballon qui a explosé et sa vitesse verticale est nulle. Elle a basculé de 90 degrés, ce qui permet à la caméra supérieure de filmer l'horizon. Le parachute n'est pas encore gonflé par le vent de la chute.
 La tache lumineuse à gauche est due à la lumière solaire. Les débris de l'enveloppe tombent moins vite que la nacelle.  Sur la corolle se projette l'ombre de la suspente reliant le parachute à l'enveloppe. Malgré les entretoises, les trois ficelles de la suspente sont vrillées.
 
 On voit nettement la suspente et les débris de l'enveloppe à la dérive au-dessus du parachute.