Impédance d'une bobine
Retour au menu : La théorie - Index général

Voir aussi : Impédance - Les signaux périodiques - période, fréquence - la réactance - l'inductance - calcul de l'impédance d'un circuit RLC - L'abaque de Smith -

La bobine en courant alternatif

Une bobine se caractérise par son inductance L et par sa résistance R au courant continu (résistance du fil)
Placée dans un circuit parcouru par un courant alternatif sinusoïdal, la bobine oppose sa réactance X
L au courant alternatif. L'amplitude en valeur efficace de l'intensité qui traverse la bobine est égale à :

Le déphasage entre la tension et le courant est de 90 degrés (voir Tension et courant dans une bobine)
Si R n'est pas négligeable par rapport à Xc on utilise alors l'impédance de la bobine qui tient compte à la fois de R et de Xc.

Impédance d'une bobine


Si la tension aux bornes de X
L est déphasée de 90 degrés avec le courant qui traverse la bobine, la tension aux bornes de R est en phase avec le courant qui la traverse. R et XL ont ainsi une action résultante qui n'est pas directement égale à la somme de leurs amplitudes.
La grandeur qui résume R et X
L est Z, l'impédance de la bobine qui se calcule simplement comme l'hypoténuse d'un triangle dont les côtés adjacents à l'angle droit seraient R et XL.
La formule qui permet de calculer Z en fonction de R et X
L est :

et en remplaçant X
L :

Avec Z et R en ohms, f en hertz et l'inductance L en henrys.
L'impédance d'un circuit est d'autant plus grande que la fréquence augmente, avec une valeur minimale égale à R.

-->