Les modes de propagation ionosphérique
Retour au menu : La propagation - Index général

Voir aussi : l'ionosphère - Phénomènes d'optique et propagation des ondes - Conditions de la réflexion d'une onde dans une couche ionosphérique - Réflexion simple d'une onde dans l'ionosphère - hauteur virtuelle - Le sol et les ondes radio - Calcul de la distance orthodromique et l'arc majeur -

Atteindre les antipodes en un seul bond n'est pas possible. Pour couvrir de grandes distances (Trafic DX), plusieurs bons sont nécessaires, soit sur la couche F soit sur la couche E, soit sur les deux. On dit alors que pour couvrir le circuit Paris-Montréal (5474km) on utilisera vraisemblablement le mode 2F.

Modes simples

Pour des distances ne dépassant pas 1000 ou 2000 km, il y a de fortes chances pour que la liaison puisse s'effectuer à l'aide d'un seul rebond sur la couche E ou la couche F. On utilisera un mode 1E ou 1F. Parfois les deux modes sont actifs simultanément, ce qui peut provoquer un renforcement du signal ou un affaiblissement selon le moment.

Modes multiples

Si le circuit comporte 2 ou plusieurs rebonds sur la même couche E ou F, on à affaire à des modes multiples : 2E ou 2F, 3F, 4F...
On considère qu'il faut un mode 7F pour atteindre les antipodes mais il existe d'autres possibilités.
Dans le cas du mode 2F sur la figure ci-contre, le rebond au sol au point 2 peut introduire des pertes plus ou moins importantes selon qu'il se produit sur une étendue glacée ou sur la mer. (Voir : Le sol et les ondes radio ).

Modes mixtes

Lorsque la propagation du signal fait appel à la couche E d'abord puis à la couche F (ou le contraire) on parle de mode mixte :
- mode E+F constitué d'un bond avec réflexion sur la couche E puis d'un bond utilisant la couche F.
- mode F-E+F qui utilise la couche E sur sa face extérieure (d'où le signe "-" devant le "E"). L'espace entre E et F constitue une sorte de guide d'onde. Ce mode a une particularité qui le rend très performant par rapport au mode 2F : l'onde ne subit que 2 fois l'absorption à la traversée de la couche D et de la couche E : à la montée et à la descente.

Mode 7F pour atteindre les antipodes

La figure ci-contre montre la Terre (rayon moyen 6378km) entourée de sa couche F (à 300km d'altitude), le tout à l'échelle. On voit que l'espace dans lequel se déplacent les ondes est relativement bas de plafond.
L'onde qui quitte l'émetteur E peut atteindre l'antenne de réception R par plusieurs circuits de longueurs identiques. Il y a une sorte de focalisation qui favorise les antipodes.
La longueur moyenne d'un bond dans le mode 7F est de l'ordre de 2890km ce qui correspond à un angle de départ compris entre 5 et 10 degrés.