Dipôle colinéaire

retour au menu : Les antennes pour bandes décamétriques,

Principe

Sa ressemblance avec un doublet masque qu'il s'agit en fait d'une antenne composée de deux éléments de longueur lambda/2 placés sur la même ligne (co-linéaires) et alimentés en phase en leurs extrémités (fig. a). Le gain d'une telle antenne dépend de l'écartement des points d'alimentation X et X' et peut aller de 2 dB (écartement minimum) à plus de 3 dB (écartement lambda/2). En général la distance X-X' correspond à l'écartement des conducteurs de la ligne bifilaire d'alimentation (300 à 600 ohms).
Il est possible d'utiliser 3 ou 4 éléments de longueur lambda/2 et mis bout-à-bout (fig. b), le gain augmente avec le nombre d'éléments et peut dépasser 4 dB. Dans ce cas les éléments sont reliés entre eux par des stubs de longueur lambda/4 (voir figure). Plusieurs méthodes d'alimentation peuvent être utilisées : à l'extrémité ou au milieu d'un éléments, attaque en tension ou en courant.
La directivité augmente également avec le nombre d'éléments, les deux lobes principaux étant perpendiculaires au fil.
On peut considérer l'antenne extended double-zepp sur certaines bandes comme un cas particulier de dipôle colinéaire.

Réalisation

La longueur physique en mètres des éléments lambda/2 se calcule à l'aide de la formule :
Lambda/2 = 142/f avec f en MHz.
Et celle des éventuels stubs avec la formule :
Lambda/4 = 73/f avec f en MHz.

Réglages

Le dipôle à deux éléments colinéaires sera ajusté comme un dipôle demi-onde.
Dans le cas de 3 ou 4 éléments la partie centrale (donc 2 éléments) sera d'abord ajustée puis les stubs seront branchés et on ajustera leur longueur pour obtenir la résonance. Enfin le ou les autres éléments seront ajoutés et ajustés.