Les connecteurs "UHF"
Retour au menu :
 Les connecteurs pour lignes - Les lignes - Manuel du Radioamateur - Index général

Voir aussi : le câble coaxial - Montage d'une prise PL-259 - La prise BNC - Adaptateurs inter-série -

Les connecteurs dits "UHF" sont simplement les fameux SO239 (socket=prise) et PL259 (plug= fiche). Ils sont presque aussi communs que les "prises BNC". La série UHF a été créée dans les années 30 par Amphenol à une époque où les "UHF" ne dépassaient guère 200 MHz. En fait leur domaine d'utilisation se limite aux VHF, c'est à dire à 300 MHz.

Particularités

Ces connecteurs se verrouillent par vissage d'une bague, ce qui en rend le branchement/débranchement moins rapide que pour la BNC.
Ils sont robustes et bon marché, du moins pour la production de bas de gamme car les prises et fiches de qualité coûtent relativement cher.
Les problèmes de compatibilité entre connecteurs de marques différentes sont plus rares que pour les prises BNC. Les difficultés au vissage viennent souvent de chocs sur le filetage de la prise ou d'une déformation de la bague. Parfois c'est la goutte de soudure de la pin centrale qui gêne son introduction dans la prise femelle. Un petit coup de lime résoud le problème.
Les PL259 ne sont pas étanches et dans le cas d'utilisation pour le couplage d'antenne à l'extérieur, il est indispensable d'enrouler une bande de caoutchouc auto-vulcanisant autour des raccords pour éviter les infiltrations d'eau.

Différentes qualités

La qualité des raccords de type "UHF dépend de plusieurs facteurs :
- type de fabrication (moulés, usinés) et finitions
- métal employé pour le corps (laiton, zinc...) et pour le revêtement (argenté, doré, nickelé)
- diélectrique (PBT, Teflon, Delrin, Bakélite...)
Un connecteur de qualité peut être en laiton argenté et diélectrique en Teflon. La bakélite résiste bien à la chaleur du fer à souder mais moins bien à l'humidité. Par contre on se méfiera des connecteurs dont le diélectrique est en PBT (Polybutylène Téréphtalate), en polypropylène ou en Delrin ( Polyoxyméthylène) car ces matériaux on un point de fusion inférieur à 170 °C et il est fréquent de voir la pin se mettre de travers lors d'une soudure qui a duré un peu trop longtemps.
L'argent, dont la conductivité est nettement meilleure que celle du nickel et de l'or, a toutefois l'inconvénient de s'oxyder légèrement et de noircir. Dans les connecteurs de récupération c'est un bon indicateur de qualité.

Domaine d'utilisation

L'impédance, plus ou moins précise, d'un connecteur "UHF" va de 50 à 75 ohms. Ses pertes en HF sont tout à fait acceptables. Par contre à partir de la bande 6m, le connecteur "UHF" n'est pas idéal pour obtenir de hautes performances.
La puissance maxi acceptable par un connecteur UHF de bonne qualité ne dépasse guère 100 watts sur 2m ou 1000 watts en HF. La tension maxi est de l'ordre de 500 volts.
La prise (on l'appelle aussi "embase") connue sous la référence SO-239 peut être à platine (rep. P sur la photo) ou à écrou. La platine nécessite l'utilisation de vis M3, elle est plus rigide que la prise à écrou qui nécessite un perçage avec méplat (rep. M sur la photo) pour empêcher la rotation de la prise lors des branchements/débranchements. Le diamètre intérieur du trou central correspond à peu près à celui d'une fiche banane, une caractéristique très utile pour les appareils de mesure à basse fréquence.
La fiche PL-259 est disponible pour différents diamètres de câble coaxial de 3,5 à 11 mm (RG-174 à RG-213) avec des tubes adaptateurs dans lequel vient se visser le câble. Certains modèles permettent un sertissage des câbles de petits diamètres.


Raccords de la série "UHF"

On rencontre couramment 3 sortes de raccords (F=femelle, M=mâle) :
- PL-258 : raccord double F-F "tonneau" = pour relier ensemble deux PL259
- UG298/U raccord en "T" F-M-F = utile pour les groupements d'antennes
- UG297/U raccord à angle droit F-M bien pratique pour brancher un câble d'antenne derrière un appareil (voir note ci-dessous)
mais aussi :
- raccord double M-M, relativement rare, il peut servir à relier deux SO-239 entre elles.

 raccord mâle-mâle (M-M) et PL-258 femelle-femelle (F-F)    Raccords en "T" F-F-F et F-M-F    Coude à 90 degrés M-F

Il existe des adaptateurs inter-série qui permettent de raccorder une fiche N mâle sur une SO-239 ou une BNC femelle sur une PL-259.
Note :
F9ZF, dans le numéro 233 de MEGAHERTZ-Magazine, relate ses problèmes avec un certain modèle de coude comportant un ressort pour établir la liaison en interne entre élément femelle et élément mâle.

 

-->