La numérotation Sosa-Stradonitz

Retour à la page Généalogie

Le problème de la numérotation des fiches individuelles se pose dés que l'on a rassemblé un paquet de fiches important et que l'on désire les reclasser ou les retrouver facilement. On peut les numéroter par ordre croissant, c'est ce que font les ordinateurs qui attribuent un numéro à chaque nouvelle fiche. Certains logiciels réattribent parfois des numéros de fiches annulées. Mais il existe d'autres systèmes qui ont été imaginés pour rendre la numérotation plus significative.

La numérotation Sosa-Stradonitz

Elle convient bien à la gestion d'un arbre généalogique ascendant. Le principe en est très simple.
- L'individu à la racine de l'arbre (appelé "probant" ou "de cujus") a le numéro 1.
- Son père a le numéro 2 (1x2).
- Sa mère a le numéro 3 (1x2+1).
- Le père de sa mère aura le numéro 6 (3x2).
- La mère de sa mère aura le numéro 7 (3x2+1).

En connaissant le numéro Sosa d'un individu on peut voir immédiattement s'il s'agit d'un homme (numéro pair) ou d'une femme (numéro impair).
Le numéro Sosa du mari de l'ancêtre 1077 est 1076.
On peut trouver rapidement la génération à laquelle appartient un individu en comparant son numéro Sosa aux limites du tableau ci-dessous. Par exemple le numéro 1077 appartient à la 11ème génération.

 génération  mini maxi
 1  1  1
 2  2 3 
 3 4 7
 4 8 15
 5 16 31
 6 32 63
 7 64 127 
 8 128   255
 9 256   511
10 512 1023
11 1024 2047
12 2048 4095
13 4096 8191
14 8192 16383
15 16384 32767


Comment calculer N le numéro Sosa de l'enfant d'un couple
N=Np/2
N=(Nm-1)/2
Exemple 1 : Une mère possède le numéro 7, son enfant portera le numéro 7-1 divisé par 2 égale 3.
Exemple 2 : Le numéro Sosa d'un père est 2048, son fils (ou sa fille) portera le numéro 1024.

Comment calculer les numéros Sosa Np et Nm des parents d'un individu N
Numéro du père : Np=Nx2.
Numéro de la mère : Nm=Nx2+1
Exemple : Le père de 50 est 100 et sa mère est 101.

Illustration graphique d'un arbre d'ascendants

La branche P correspond au père du probant tandis que la branche M est celle de sa mère. Cette représentation convient à de petits arbres ne dépassant pas 5 ou 6 générations mais ils peuvent faire l'objet de graphismes très décoratifs.