Le gîte d'étape de Tamga
Retour : Sommaire - Index -

Page précédente : la "Cathédrale" de Tamga

Pour ceux qui souhaitent rejoindre Anergui à pied (ou faire l'ascencion de "la Cathédrale", ce qui n'était pas notre but), le gîte de Tamga est une solution pour laisser le véhicule et passer une dernière nuit civilisée avant d'attaquer la piste ou les sentiers muletiers. On est ici à 283km de l'aéroport Mohamed V de Casablanca et à 56 km de Ouaouizerht et il reste plus de 40km par la piste pour arriver à Anergui. Le gîte de Saïd n'est pas un hôtel 3 étoiles mais c'est un palier bien utile dans l'échelle du confort avant d'aborder la montagne. Le prix est modéré et les lits (avec draps) sont corrects. On peut y manger une nourriture traditionnelle cuisinée sur des braséros posés sur le sol, en plein air. Le pain est fabriqué sur place. Comme le gîte est construit au bord de l'Asif Melloul, les crapauds sont nombreux et font un bruit de fond impressionnant dès la tombée de la nuit. L'éclairage électrique est alimenté par des batteries rechargés par des capteurs photo-voltaïques. L'eau vient vraisemblablement de la montagne et il vaut mieux la traiter avant de la boire mais elle n'est pas pire qu'ailleurs. Les cabinets de toilettes permettent de se laver, même si lors de nos deux séjours il n'y avait ni lumière ni eau chaude. Après tout il suffit de faire chauffer de l'eau et de prendre une bougie. Il faut savoir si on veut connaître vraiment le Maroc ou pas.

 
 La construction n'est pas celle des bergeries, même si elle fait appel aux techniques traditionnelles    Le gîte est bien intégré dans le paysage
 
 Cuisson des tajines    Le salon, qui sert aussi pour les repas.

Page suivante : l'Asif Melloul