Daniel DYMINSKI : "I was here"
Retour : des artistes - Retour à la page d'accueil


L'artiste
Daniel DYMINSKI
6, Chemin des Jardins
68950 Reiningue

Tel. : 03 89 81 81 24

Email : ddyminski @ club-internet.fr
Site Internet : http://www.d-toiles.com


Biographie
Artiste-peintre et plasticien né en 1950.
Vit et travaille à Reiningue dans le Haut-Rhin

Expositions les plus récentes

2005 : Salon "Blanc", Tokyo, Japon
2005 : Nishe Galerie - Ginza, Tokyo, Japon
2005 : Fresque dans la salle d'honneur de la Mairie de Lutterbach
2004 : Salon "Blanc", Tokyo, Japon
2004 : Espace Grün, Cernay
2004 : "Ateliers ouverts"
2004 : Galerie "Lezard", Colmar en février
2004 : Nishe Galerie - Ginza, Tokyo, Japon
2004 : La fête de l'eau, Wattwiller (peinture, vidéo)
2004 : La Tour de Babel et ses labyrinthes - Université de Haute Alsace 2004
2003 : Salon "Blanc", Tokyo, Japon (comme invité d'honneur)

Oeuvre : "I was here"
  L'installation "I WAS HERE " traite de la difficulté, pour celui qui réalise une action, à considérer les dimensions, les conséquences ou les implications que peut engendrer celle-ci lorsqu'elle est reproduite par un nombre important d'individus.
L'accélération des transformations climatiques liés à l'activité humaine, la disparition de nombreuses espèces animales ou végétales, la surpopulation , sont parmi les phénomènes les plus perceptibles et les plus dangereux pour la pérennité de l'espèce humaine, liés à cette difficulté.
Description de l'installation :

Deux chiens "Anubis" gardent l'entrée d'une allée longue de 30m, au fond de laquelle se trouve une cité constituée de maisons hautes de 3 à 5 cm, pour une surface de 5m2. Il est
proposé à chaque visiteur de verser une poignée de sable sur ces maisons. Ce geste répété de manière modeste par un nombre important de visiteurs, finira par recouvrir la cité. Personne n'aura eu la sensation d'avoir eu le geste décisif et pourtant la cité aura disparu . 
"J'étais ici, nous étions ici, il y avait à cet endroit une cité".
A la place de celle-ci, aujourd'hui il n'y a plus qu'un tumulus de sable , une tombe. A une échelle plus globale, dans peu de temps peut-être, sur une planète sans vie, ou avec une vie différente, n'y aura-t- il plus personne pour dire " ici il y avait une population d'êtres humains ".
L'évolution de la disparition de la cité sera photographiée, montée en vidéo et présentée sur le site web de l'exposition.
Mai 2007-05-09
 
     
 
 Le 17 juin 2007    Le 7 juillet 2007
 
 Le 24 juillet 2007    Le 19 août 2007


       


Situation : Chemin d'art n°14, emplacement 11