Douzième jour : de Quesnel à Pemberton
Retour à l'introduction du journal

Il est temps de redescendre vers Vancouver. Nous prenons la route 97 en direction du sud. Le but n'est pas d'arriver au plus tôt mais de traverser les régions les plus intéressantes, c'est pourquoi nous passerons par Lillooet et Whistler. A Clinton, nous quittons la grande route pour prendre la direction de Kelly Lake et Pavilion.

De Clinton à Pavilion

Dés le début, la route s'engage dans une vallée verdoyante. Le fond de vallée est occupé par des pâturages traversés par une petite rivière. Au bout d'une dizaine de kilomètres, la vallée se resserre en longeant un petit lac aux eaux de couleur turquoise. On a l'impression que le climat est plus chaud. Quelques kilomètres plus loin, la route commence à grimper dans la montagne, la végétation change, des fleurs que nous n'avons jamais vues apparaissent sur les talus et dans les sous-bois.
 


En basculant sur le versant sud, l'impression de changement de climat est encore plus nette, on se croirait dans le maquis, la sécheresse est flagrante. En redescendant sur une route en lacet, à quelques mètres de nous, un ours noir sort de derrière un buisson. Le temps de sortir le camescope, ce n'est plus qu'une ombre sous les arbres (voir photo) ; c'est le quatrième et dernier que nous aurons la chance de voir en 5300 km de route. Nous ne regrettons pas d'avoir choisi cette petite route qui nous a permis de voir tant de choses nouvelles.

De Pavilion à Lillooet

Nous retrouvons la civilisation en rejoignant le highway 12 à Pavilion. La vallée est creusée par une rivière boueuse qui l'a transformée en canyon. Il fait vraiment chaud et sec, c'est un micro-climat. Les rares cultures (maraîchères) sont protégées des ardeurs du soleil par des hectares de filets noirs tendus à deux mètres de haut. Je n'avais jamais vu ça.

De Lillooet à Pemberton

Peu après Lillooet, petite ville peu attirante, nous passons en bout du lac Seton avant de nous retrouver sur une route de montagne étroite. La route suit une rivière rapide qui suit une vallée étroite. Les températures sont plus agréables, à cause de l'altitude, sans doute. Les sommets enneigés sont de plus en plus nombreux.

 
 Seton Lake    Duffey Lake

Les occasions de faire des photos ne manquent pas. A quelques mètres de distance, il suffit de changer le premier plan pour obtenir un résultat différent.
 

Pemberton est une petite ville calme, un peu touristique, encadrée par les montagnes. Nous n'y resterons qu'une nuit, au Mt Currie Bed-and Breakfast, car il va nous falloir rendre la voiture demain en début d'après-midi, à Vancouver.

Treizième jour : de Pemberton à Vancouver