Huitième jour : de Terrace à Terrace
en passant par Prince Ruppert
Retour à l'introduction du journal

Il y a 150 kilomètres de Terrace à Prince Ruppert, l'aller-retour est rapide et le paysage est très beau


Le long de la rivière Skeena

Cette rivière est réputée pour les saumons qu'on peut y pêcher. A plus de 50 km de son embouchure dans le Pacifique, les rives de la Skeena River montrent les traces de l'influence des marées.
 


Port Edwards et le saumon

La conserverie de Port Edwards a cessé son activité depuis longtemps mais une association s'efforce de préserver le site, les bâtiments et la mémoire de cette grande époque, en transformant en écomusée les logements et les ateliers en bois construits sur pilotis. On y apprend beaucoup sur l'industrie de la pêche à travers l'histoire et l'endroit ne manque pas de charme. Des visites commentées sont organisées et il est possible de se restaurer sur place ; il y a bien sûr du saumon au menu.

Prince Ruppert, le bout de la route

Ce petit port est aussi le lieu d'embarquement pour le ferry à destination de Port Hardy (Ile de Vancouver). Le site est joli et il paraît que nous avons eu de la chance car il faisait presque trop chaud. L'eau dans le port est étonnamment claire, les pêcheurs amateurs en sortent des poissons qui semblent parfaitement comestibles. Au nord de la ville se trouve le "port" des hydravions et c'est un spectacle suffisamment rare de voir décoller ou amerrir un hydravion pour ne pas y aller jeter un oeil.

 


Retour vers Terrace

Avant de quitter Terrace nous avions cherché à réserver une chambre d'hôte pour la nuit. Le centre Visitor Info nous avait alors trouvé un bed-and-breakfast qui ne figure guère dans les guides. Bill et Janet nous ont accueillis d'une manière extrêmement sympathique.

Neuvième jour : de Terrace à Stewart