Cinquième jour : de Revelstoke à Valemount
Retour à l'introduction du journal


Le jour baissait quand nous sommes redescendus du Mont Revelstoke et il était temps de chercher une chambre pour la nuit.

 

 

Un ranch à Revelstoke

Il existe plusieurs bed-and-breakfast dans la région mais nous avons voulu tester une solution proposée par le guide du Routard. Le Nelles Ranch est certes moins familial que ce que nous avions vu jusqu'alors, mais le cadre est agréable et les prix raisonnables. Ce n'est pas avec la patronne que nous avons le plus discuté mais avec un autre client canadien qui, bien naturellement s'est proposé à nous aider pour la réservation d'une place sur le traversier (le ferry) qui relie Prince Ruppert et Port Hardy sur l'île de Vancouver. Il parait que le voyage vaut le détour car le ferry circule d'un fjord à l'autre et slalome entre les îles pour s'abriter des courants et vents du Pacifique. Je ne peux le confirmer, car une semaine avant la date, il n'y avait plus de place. Il vaut mieux réserver depuis l'Europe, semble t'il, ou choisir un autre parcours.
La photo ci-contre montre une grange de forme traditionnelle en Amérique du Nord.


Adams Lake

La route entre Revelstoke et Kamloops est la Transcanadienne, pas spécialement "scenic". Pour remonter vers le nord-est, nous avons décidé de prendre un raccourci passant par Adams-Lake (où il n'y a guère qu'une grande scierie) et rejoignant Barriere. Ce chemin forestier ne permet pas de faire de vitesse mais traverse une forêt de montagne et comporte quelques points de vue intéressants (non aménagés). Nous n'avons pas croisé de camion chargé de troncs d'arbres dans le coin où la photo a été prise.
Le highway 5 suit pendant pendant plus de 200 km la Thompson River avant de conduire à Valemount

Valemount

Combien d'habitants à Valemount 500 ? 1000 ? C'est difficile à dire. Il y a là tous les services d'un gros village : bureau de poste, caserne de pompiers, cimetière (voir photo ci-contre), un petit musée que nous n'avons pas eu le temps de visiter, plusieurs magasins et surtout une pompe à essence. Comme la grand-route passe à côté du village, on n'a pas l'impression de traverser une agglomération. En entrant dans le bureau de poste, nous traversons une salle dons les murs sont tapissés de dizaines de boites postales. Peut-être que chacun vient chercher son courrier en venant faire ses courses ? Et quand on ne peut plus se déplacer ? A cette question, Chris, notre hôtesse, a répondu qu'il fallait avoir des amis. On lui souhaite d'en avoir car le voisin le plus proche de son bed-and-breakfast est peut-être à 1 km.
Valemount, avec ses dix bed-and-breakfast aux prix modérés, peut constituer une base de départ pour visiter Jasper et son parc (120km environ) Voir le centre Visitor Info de Valemount.

Sixième jour : de Valemount à Prince George en passant par le Mont Robson