Bed-and Breakfast en Alberta et Colombie Britannique
Retour à la page d'introduction


Pour ceux qui ne connaissent pas le principe des Bed-and-Breakfast voici quelques explications.
Le bed and breakast (lit et petit-déjeuner) est en fait la chambre d'hôte ou le gîte rural que l'on connaît en France. Dans les pays germaniques c'est la "Zimmer frei" (ou Zimmer besetzt si elle est occupée !) et au Quebec c'est le "gîte du passant", jolie formule comme savent en trouver nos amis quebecois. Souvent, il s'agit d'un couple de retraités qui a fait aménager une ou deux chambres des enfants partis vivre ailleurs et qui trouve ainsi un complément de retraite intéressant et surtout des visiteurs avec qui discuter. Ce peut être aussi un actif : fermier, enseignant, travailleur saisonnier...

Pourquoi un bed-and-breakfast plutôt qu'un hôtel ?

Visiter un pays en rencontrant ses habitants est très enrichissant. Bien sûr, il vaut mieux parler la langue, mais ce n'est pas une obligation : en voyant comment les gens vivent on apprend beaucoup plus sur leur vie quotidienne qu'en lisant un guide.
Le service et le confort d'une chambre d'hôte sont pratiquement toujours bien mieux que dans un hôtel de prix comparable. On est presque comme à la maison, même si l'on est pas vraiment chez soi. Ce n'est guère facile de recoudre un bouton ou de se faire un pansement dans une chambre d'hôtel. L'environnement et la tranquilité sont bien meilleurs chez un particulier que dans un hôtel, généralement situé au bord d'une grande route, dans un centre-ville encombré quand ce n'est pas dans une zone industrielle.
En contrepartie, le bed-and-breakfast présente deux inconvénients :
- On est moins chez-soi que dans une chambre d'hôtel, on se sent obligé de prendre soin des choses et des lieux, on évite de faire du bruit ou de déranger.
- Quand on tombe sur des gens vraiment sympatiques, il est difficile de les quitter tôt le matin. Mais est-ce vraiment à regretter ?

Où trouver les B&B ?

Dans l'ouest canadien, les bed-and-breakfast sont signalés par des pancartes personnalisées ou des panonceaux B&B placés sur les bords des routes. Il existe des catalogues dans lesquels les propriétaires payent pour y figurer. Autant dire qu'ils n'y figurent pas tous. La solution la plus simple est de s'adresser à un "visitor center" comme il y a un peu partout, les hôtesses se feront un plaisir de téléphoner (gratuitement) et de vous le réserver.
C'est bien sûr dans les régions où circulent les touristes que les B&B sont les plus fréquents. On en rencontre aussi bien en ville, dans les villages, dans les secteurs touristiques (proximité de musée, lacs, stations de sports d'hiver...) ou encore le long des routes
Il est plus facile de trouver une chambre libre en dehors de la saison et des hauts-lieux touristiques mais c'est aussi une question de chance.
Quand on peut prévoir ses lieu et date de séjour, il peut être prudent de réserver par lettre, fax ou email ; des arrhes peuvent être alors exigées. Dans certains endroits un numéro de carte bancaire peut être demandé pour garantir une réservation.

Que peut on attendre d'un B&B

D'abord un lit avec draps et couvertures et un petit-déjeuner.
Le lit peut être plus ou moins grand (le format K, "King" étant plus grand que le format Q, "Queen"). Les prix varient en fonction du nombre d'occupants : simple (single) ou double (Double). La présence de deux lits est indiquée par "Twin". Une personne en plus (Add'l) est facturée 10 à 25 CAD de plus selon le prix de base. Dans certaines zones touristiques il existe un tarif de basse saison.
Très souvent, un réveil est à la disposition des locataires mais il n'est que rarement utile pour celui qui a l'habitude de dormir dans l'obscurité : il n'y a jamais de volets aux fenêtres (seulement des rideaux plus ou moins épais) et en été le soleil se lève tôt...
Le petit déjeuner peut être plus ou moins copieux. Complet (full) il peut contenir assez de calories pour tenir jusqu'au lendemain matin. Continental, il ressemble à celui que nous connaissons en France.
Bien sûr une salle de bain avec eau chaude est mise à disposition mais il existe souvent un salon ou un coin repos et parfois en plus une cuisine avec réfrigérateur, plaque de cuisson...
Dans les contrées plus chaude une piscine est souvent accessible.
Tous les B&B n'acceptent pas les animaux (no pets) et beaucoup précisent "no smoking".

La salle de bain

La salle de bain peut être incorporée dans la chambre (En-suite), comme dans un hôtel digne de ce nom, ou séparée. Dans ce cas elle peut être privée (private) bien qu'elle puisse se trouver au premier étage quand votre chambre est au rez-de chaussée, ou partagée (shared) avec un autre client (guest). En cas de salle de bain partagée (shared baths) vous aurez à remporter dans votre chambre (bedroom) vos serviettes et affaires de toilette. Comme les salles de bain ont souvent été construites aprés coup, elle ne comporte la plupart du temps qu'une cabine de douche et un lavabo. Les WC sont presque toujours dans la salle de bain.
Les serviettes et "lavette" sont toujours fournies. On trouve normalement du savon et du shampoing mais il vaut mieux en avoir des échantillons dans ses bagages. Le sèche-cheveux est peu fréquent mais en cas de besoin (et pour toutes autres choses) on peut toujours solliciter les hôtes qui, la plupart du temps, s'empressent pour rendre service.

Le breakfast canadien

Chaque pays a ses habitudes : le breakfast irlandais est plus nourrissant que son homologue britannique.
Dans l'ouest canadien la diversité est de règle :
- café ou thé avec ou sans lait. Souvent en libre service, de toutes façons à volonté.
- jus de fruit
- fruits ou salade de fruits
- corn-flakes et céréales
- muffins, gateaux "maison"
- pommes-de-terre grillées
- toasts beurrés ou non, pain, croissants
- beurre, confitures, miel
- saucisses, lard grillé
- fromage (genre cheddar ou pate cuite)
- pancakes (petites crèpes épaisses) avec sirop d'érable ou autre
- oeufs frits et bacon, oeufs brouillés ou omelette, oeufs durs
- "pains perdus" dits à la française.
Bien sûr, tout ce qui précède n'est pas présent à chaque fois, cela dépend des maîtresses de maison. Le café est très léger, en boire un litre ne dispense pas de s'assoupir vers 10 ou 11 heures.